Enfant dyspraxique : explications et différentes causes possibles

Quand parle t-on d’enfant dyspraxique et quelles sont les causes ?

La dyspraxie est une maladie de la coordination motrice qui touche 6 % des enfants scolarisés. C’est un trouble qui affecte la planification, l’automatisation et la réalisation des gestes volontaires et peut suivre l’enfant malade jusqu’à l’âge adulte. Il existe sous plusieurs formes et est facile à être reconnue chez un enfant. Découvrez dans cet article comment reconnaitre un enfant dyspraxique.

Enfant dyspraxique : définition

La dyspraxie est un trouble spécifique du développement moteur essentiellement caractérisée par une altération du développement de la coordination motrice. Il ne s’agit pas d’un retard intellectuel ou d’une affection neurologique spécifique congénitale ou acquise, mais plutôt d’un manque de développement qui affecte la capacité de l’enfant dyspraxique à initier, organiser et exécuter un certain nombre de mouvements de façon volontaire.

Qu’est-ce qui peut causer cela ?

À ce jour, les scientifiques et chercheurs n’ont pas encore certifié les causes plausibles de la dyspraxie. Néanmoins, il y a des hypothèses qui sont émises dans le but de trouver une source à ce handicap chez les enfants. D’après certaines d’entre elles, une naissance survenue avant 8 mois et demi de grossesse peut finalement conduire à un enfant dyspraxique. Selon d’autres études, la maladie peut être causée par des lésions cérébrales. Elle peut également être héréditaire.

Enfant dyspraxique : les signes pour le reconnaître

La maladie existe sous plusieurs formes et se manifeste de diverses manières. Parlant de types, il y a la dyspraxie légère qui se caractérise par de légères difficultés motrices. Néanmoins, l’enfant dyspraxique n’aura pas besoin d’une rééducation conséquente. Quant à la dyspraxie visuo-spatiale, c’est sans doute la forme la plus fréquente de la maladie. Elle se manifeste par des difficultés visuelles. Aussi, l’enfant souffrant de dyspraxie visuo-spatiale a du mal à identifier les objets dans l’espace autour de lui.

La dyspraxie visuo-constructive fait que l’enfant n’arrive pas à faire des constructions. Il a du mal à bricoler ou jouer aux jeux de construction tels que le puzzle et tout autre nécessitant l’assemblage de différents éléments.

Pour vus faire connaître les différents symptomes de la dyspraxie, nous poursuivons en récapitulant les formes de la maladie avec les signes qui correspondent.

  • La dysgraphie : c’est aussi une variante de la dyspraxie. Elle est caractérisée essentiellement par la difficulté chez l’enfant dyspraxique à écrire correctement. Généralement, tous les enfants atteints de la dyspraxie sont dysgraphiques ;
  • La dyspraxie verbale : cette forme de la maladie se caractérise par la difficulté à correctement prononcer les mots pour se faire comprendre ;
  • La dyspraxie non constructive : un enfant atteint de la dyspraxie dite «non constructive » trouve trop compliqué de reproduire les gestes ou mouvements (au sport par exemple)  ;
  • La dyspraxie idéatoire : c’est une autre forme de dyspraxie qui s’explique par la difficulté pour l’enfant dyspraxique à utiliser certains objets tels que les ciseaux, les compas les couteaux, etc.

En général, on reconnaît un enfant dyspraxique par son inattention lors des séances de cours en classe. Il se fatigue très vite après des efforts continus. Il a également du mal à bien s’habiller.

Quel traitement pour un enfant dyspraxique ?

Jusqu’à ce jour, il n’y a pas encore un traitement qui soit efficace pour guérir de la dyspraxie. Néanmoins, il existe des soins pour soulager un enfant dyspraxique. Il s’agit de la kinésithérapie et de l’ergothérapie. En outre, une rééducation de l’enfant et un accompagnement sur le plan psychologique l’aideront à améliorer ses fonctions motrices et pouvoir utiliser un vélo évolutif. Faire des activités physiques peut aussi contribuer à quelque chose. Dans tous les cas, il faut consulter un médecin pour recevoir les conseils et orientations appropriés.

Articles similaires

À voir aussi

Quel type de jouet offrir à un enfant de 7 ans ?

Enfant de 7 ans : quel jouet lui offrir ?

Choisir un jouet pour un enfant de 7 ans peut s’avérer délicat. En effet, à …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *