Douleur au téton : causes possibles, traitement, conseils pratiques

Mieux comprendre les causes de douleur au téton pour se soigner

Les seins représentent un organe assez sensible chez la femme. Puisque le corps de celle-ci subit de nombreux changements durant le cycle menstruel, cela se ressent aussi au niveau des tétons. Elle ressent le plus souvent une douleur au téton. Rassurez-vous ces douleurs sont rarement un signe du cancer de sein. Même si elles peuvent être en général bénignes, elles nécessitent un traitement dans certains cas. Si vous ressentez assez souvent de ces douleurs, alors un tour d’horizon sur la question vous sera d’une grande utilité.

Que se passe-t-il au niveau des seins durant le cycle menstruel ?

Pour mieux comprendre le phénomène de la douleur au téton, une explication sur les changements dans le sein au cours du cycle menstruel est nécessaire. La fonction principale de la poitrine est de fournir du lait aux bébés. Le cycle menstruel se compose de deux phases : la phase folliculaire et la phase lutéale.

Au début de la phase folliculaire, il ne se passe pas grand-chose dans les seins. Les changements commencent lorsque l’ovulation est assez proche. L’œstrogène augmente, de même que le nombre de récepteurs de progestérone dans les seins. À mesure que le taux de progestérone augmente, les cellules mammaires et alvéoles se multiplient en prévoyant l’arrivée potentielle d’une grossesse.

Lorsqu’une grossesse survient, le taux de progestérone est toujours en constante augmentation et cela se ressent sur les cellules mammaires qui augmentent. Lorsque par contre une grossesse ne survient pas, le taux de progestérone chute et les cellules mammaires créées meurent.

Douleur au téton : symptôme prémenstruel ou grossesse ?

La douleur au téton peut subvenir au moment où le taux de progestérone augmente ou lorsque vous êtes enceinte. Parfois, il est difficile de savoir s’il s’agit de l’un ou l’autre des cas. Mais il existe un moyen de faire la différence.

Lorsqu’il s’agit d’un symptôme prémenstruel, vous remarquerez que la douleur au téton ne dure que quelques jours. Par contre dans le cas d’une grossesse, la douleur s’étend sur l’ensemble du sein et dure généralement tout le premier trimestre de la grossesse. Les déséquilibres hormonaux sont principalement responsables de ces maux.

Les probables causes de douleur au téton

Les raisons pour lesquelles vous pouvez avoir mal au téton sont nombreuses.

Douleur pendant l’allaitement

Si pendant que bébé tète, vous ressentez des douleurs au téton, cela est tout à fait normal. Il n’y a donc pas de quoi s’alarmer si elle est modérée. Cette douleur apparaît généralement durant les premiers jours de l’allaitement et disparaît le temps que les tétons s’adaptent à l’allaitement.

Parfois, la douleur au téton est aussi liée à la manière dont votre bébé prend le sein. En effet, il peut arriver que votre nourrisson ait du mal à saisir le téton. Dans ce cas, il le prend, le relâche et le reprend ensuite. Ces mouvements répétés peuvent créer des irritations au niveau du téton, d’autant plus qu’il est très sensible.

Présence de crevasses

Vous pouvez avoir les seins douloureux en cas de présence de crevasses. Ces petites lésions provoquent des micro-coupures qui peuvent être douloureuses. Parfois les tétons saignent et sont en feu au contact de la bouche de bébé.

Signe d’une candidose ?

Si la douleur au téton que vous ressentez est lancinante et se prolonge jusqu’à une heure après les tétées, alors il s’agit certainement d’une candidose. Cela signifie que des champignons ou mycoses seront présents dans votre sein.

Pour être certain qu’il s’agit bien du candidose ou muguet, vous observerez quelques petites taches blanches sur la langue de votre bébé.

L’arrêt des menstrues

L’arrêt des menstrues correspond tout simplement à la ménopause. Quand elle survient, le corps de la femme subit des changements radicaux. Et les tétons ne restent pas en marge de ces modifications. Très souvent, les seins de la femme développent une hypersensibilité au point où rien qu’un simple frottement peut créer une douleur au téton. A ces douleurs s’ajoutent les crises de nervosité et les bouffées de chaleur.

Douleur au téton et hygiène de vie

Vous ne l’avez peut-être jamais pensé, mais le fait que vous ressentez des douleurs au téton, peut être lié à votre hygiène de vie. Il s’agit de façon plus précise de votre alimentation et de l’entretien de votre poitrine.

Une alimentation pauvre en acides gras a pour conséquence de rendre la peau fragile et sensible aux attaques extérieures. Puisque la peau des tétons est encore plus fragile, vous comprenez que la sensibilité ne sera pas pareille. Par ailleurs, il est nécessaire pour une nourrice de bien entretenir ses mamelons au risque d’attraper une infection qui pourrait être néfaste pour le bébé. Le téton peut aussi être détruit sous le coup des frottements. Vous remarquerez d’ailleurs que vos mammaires sont sèches.

Le sport et le mamelon du jogger

Lorsqu’il s’agit de faire du sport, les seins représentent la partie du corps la plus maltraitée. Les mouvements répétés pendant les activités physiques occasionnent des frottements du sein contre le soutien-gorge. Il apparaît alors de petites fissures au niveau des tétons qu’on appelle le « mamelon du jogger ». En conséquence, des douleurs au téton surviennent et se caractérisent par des saignements ou des tétons irrités.

Que faire pour soulager les douleurs au téton ?

Avoir une douleur au téton peut ne pas être amusant des fois. Si la douleur est insupportable, il existe des solutions pratiques pour vous soulager. D’abord tout commence déjà par une bonne hygiène de vie. Vous devez :

  • avoir une alimentation saine
  • boire beaucoup d’eau
  • faire du sport à une bonne fréquence
  • Dormir suffisamment pour récupérer

Les apports en vitamine, en minéraux et en nutriments sont essentiels pour permettre au corps d’affronter avec plus de vivacité les agressions extérieures qu’il subit.

La consommation d’aliments à base de soja vous permettra aussi de réduire les fluctuations hormonales. Mangez assez d’aliments riches en fibres comme les fruits et les légumes. L’apport en vitamine B6 et en vitamine E est aussi recommandé.

Ensuite, vous devez prioriser des vêtements et sous-vêtements doux. Des vêtements légers et transpirants conviennent parfaitement. Pour ce qui est des sous-vêtements, optez pour des soutiens-gorges offrant un bon maintien et fabriqués avec un tissu doux et respirant. Priorisez surtout un soutien dépourvu de coutures au niveau des mamelons.

Certains produits peuvent vous permettre de faciliter votre quotidien et en l’occurrence de faire disparaître les douleurs au téton. Priorisez l’usage de crème hydratante naturelle ou d’huiles végétales nourrissantes comme :

  • L’huile d’olive ;
  • L’huile d’amande douce ;
  • L’huile de ricin.

Pour votre bain et votre lessive, optez pour du savon doux sans produits chimiques. Un savon doux surgras est adapté en cas de sécheresse cutanée. Pour vos activités physiques, une crème anti-frottement et des protections pour mamelon feront parfaitement l’affaire.

Dans le cas de l’allaitement, des coussinets thermiques en gel soulageront rapidement votre douleur au téton grâce à la chaleur ou au froid diffusé. Si vous le souhaitez, vous pouvez également faire des massages du sein avec de l’eau tiède sous la douche en faisant des mouvements circulaires partant de l’intérieur de la poitrine vers les aisselles.

Certaines plantes naturelles telles que le pissenlit sont aussi recommandées si vous souffrez de douleur au téton. Vous pouvez la prendre en infusion, en poudre ou en capsule à chaque fois que vous ressentirez une douleur au sein.

En conclusion

Pour résumer, vous pouvez déjà constater que la douleur au téton peut avoir plusieurs causes. Il vous conviendra donc de voir celle qui correspond le plus à ce que vous ressentez. Dans tous les cas, si les douleurs tardent à disparaître ou se font persistantes, l’idéal est de vous faire ausculter par un médecin.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *