Psychomotricien : Que faut-il savoir de cette spécialité de la médecine ?

Psychomotricien : Que faut-il savoir de cette spécialité de la médecine ?

La médecine est un domaine assez vaste où chaque acteur utilise des techniques qui lui sont propres pour guérir un patient. Accompagner et soulager les personnes victimes de troubles au niveau du psychomoteur requiert une certaine spécialité. La psychomotricité est la discipline liée à cette spécialité et a pour principal acteur le psychomotricien. Il intervient principalement chez les personnes âgées et les enfants. Découvrez ici davantage d’informations sur ce métier encore inconnu du grand public.

Qu’est-ce qu’un psychomotricien ?

Par définition, le psychomotricien est un expert médical ayant un statut de rééducateur, comme le pédiatre ou encore l’orthopédiste. Ses missions s’élargissent à plusieurs domaines, mais sont toutefois contrôlées par des décrets d’actes. Vous êtes à la recherche d’un psychomotricien libéral pour un proche ? Vous pouvez vous rendre sur internet et en trouver proche de vous. Les soins qu’octroie un psychomotricien concernent les enfants en bas âge et les personnes âgées ayant des difficultés de motricité.

Traitant les dysfonctionnements au niveau du mécanisme de la psychomotricité, ce spécialiste use des méthodes comme :

  • Une réadaptation par les gestes ;
  • Une séquence rythmée de jeux d’équilibre et de coordination ;
  • Le développement des facultés d’expression et de réalisations.

Ses différentes actions visent à fournir au corps assez de tonus pour déclencher une réponse de la part du cerveau et supprimer le blocage qui s’y trouve. Les capacités de perception du corps sont analysées sur une échelle de temps en fonction de l’espace dans lequel se trouve le sujet. Le psychomotricien, mis à part ses compétences à trouver une solution aux problèmes de psychomotricité, permet d’anticiper sur les causes qui peuvent conduire à de pareilles conséquences. Il peut s’agir entre autres :

  • D’une morphologie plus ou moins non adaptée ;
  • D’un trouble de la personnalité ;
  • Une dégénérescence du cerveau, stimulant l’apparition des crises et des troubles nerveux ;
  • Une obsession vis-à-vis de son physique.

Notez qu’avant de procéder à un quelconque diagnostic, le psychomotricien est tenu de se conformer à une prescription médicale régie par le contrôle des médecins. C’est seulement après qu’il peut établir un bilan corporel pour déterminer le type de rééducation à adopter.

À quel moment faut-il se rendre chez un psychomotricien ?

Comme mentionné plus haut, le professionnel de la psychomotricité peut s’occuper de deux types de patients, dont les enfants en bas âge et les personnes d’âges avancés.

En ce qui concerne les enfants, ces derniers doivent être rapidement surveillés s’ils sont exposés à des séparations conjugales de leur géniteur ou si d’une manière ou d’une autre, ils manifestent une absence des bases psychomotrices. Ces éléments sont importants dans la mesure où ils affectent directement le moral et l’aspect psychologique de l’enfant.

Quant aux personnes âgées, la psychomotricité doit être revue si elles présentent :

  • Des difficultés à s’exprimer et à se concentrer ;
  • Des bégaiements ;
  • Une baisse considérable de l’hyperactivité.

Hormis ces deux types d’individus, il existe des cas exceptionnels où l’aide d’un psychomotricien peut s’avérer plus qu’utile. Pour les personnes atteintes de l’Alzheimer ou souffrant de douleurs causées par le cancer, ce professionnel utilise ses compétences pour stimuler les parties du cerveau gérant la mémoire et la douleur.  

À quel moment faut-il se rendre chez un psychomotricien ?

Quel est le tarif pour consulter un psychomotricien ?

Les seniors souffrant de troubles psychomoteurs peuvent, avec l’aide de leur mutuelle ou de leur assurance retraite, alléger leur frais de consultation à l’endroit de ce type de spécialiste. Par contre, pour un individu lambda, il doit prévoir au moins 50 euros pour une séance d’environ une heure. Par ailleurs, d’autres facteurs comme la proximité, la zone géographique, l’endroit de consultation ou encore le statut peuvent influer sur le prix.

Quelles sont les qualités d’un psychomotricien ?

Il est obligatoire et important de suivre des études pour devenir psychomotricien. Cependant, pour exceller dans le domaine, vous devez disposer de quelques bases. Il s’agit notamment de la faculté à faire preuve de tact, d’empathie et d’écoute. Les personnes souffrantes ont pour la plupart de la facilité à se confier et cela peut durer des heures. Vous devez donc être également très patient. Cela permettra aussi à votre patient de vous faire confiance. Un facteur qui ne fera qu’accélérer sa récupération.

En plus, vous devez faire preuve d’initiative et d’une immense capacité d’adaptation afin de trouver des exercices et des astuces pour soulager n’importe quel type de patient. Cet aspect s’avère nécessaire dans la mesure où un même exercice peut ne pas correspondre à tous les patients.

Les études pour devenir psychomotricien ont une durée de trois (3) ans et tout individu ayant un Bac scientifique peut s’y adonner. Cette formation peut avoir lieu dans un institut public ou privé.

En somme, le métier de psychomotricien aide à soulager les difficultés psychomotrices des séniors, des enfants et autres individus comme les cancéreux et les personnes atteintes d’Alzheimer. Pour consulter ces professionnels, il va falloir faire des recherches minutieuses pour profiter d’un service à meilleur prix. Et dans le cas où vous souhaiteriez en devenir un, renseignez-vous au préalable sur le type d’étude à mener et sur les établissements privés spécialisés dans le domaine.

Articles similaires

4.5/5 - (2 votes)

À voir aussi

Carte bancaire pour les ados, c’est une bonne ou une mauvaise idée ?

Carte bancaire pour les ados, c’est une bonne ou une mauvaise idée ?

Certains diront que cela n’est pas utile. Mais vos ados grandissent vite, ils veulent se …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *