Comment habiller bébé la nuit quand il a de la fièvre ?

Comment habiller bébé la nuit quand il a de la fièvre ?

Pour faire face à la fièvre de votre nourrisson la nuit, selon les actualités et conseils pour votre bébé, vous devrez impérativement savoir comment l’habiller. Et habiller son bébé dans ces circonstances revient à connaître les mesures à prendre pour faire fuir la fièvre. Comment habiller bébé la nuit quand il est fiévreux ?

Quelles raisons expliquent la fièvre du bébé la nuit ?

La fièvre est une réaction de l’organisme qui se manifeste par une montée de la température du corps. Elle est souvent provoquée lorsque l’organisme cherche à se défendre contre une infection donnée. Pour un bébé, il n’y a pas d’exception. La température du corps de votre enfant peut monter uniquement lorsque ce dernier a une infection ou commence le processus de la dentition. Un virus ou des épidémies peuvent également être à la base.

Une bactérie peut de même engendrer la montée de la température de votre bébé pendant son sommeil. Il y a aussi le vaccin qui pourrait bien déclencher une fièvre chez votre nourrisson. Les raisons qui expliquent la fièvre d’un bébé sont multiples et les solutions pour y faire face aussi ne manquent pas.

À quelle température faut-il habiller son bébé ?

À quelle température faut-il habiller son bébé ?

Lorsque la température de votre bébé commence par grimper, vous devrez normalement suivre le traitement qui vous a été recommandé par le pédiatre. Mais lorsque vous n’avez pas les médicaments qu’il faut au bon moment, la mesure d’urgence rapide est de l’habiller.

Lorsque la température de votre bébé est comprise entre 37,5° C et 38,9° C, comprenez que sa fièvre est modérée. Vous devrez à ce stade retirer un peu ses vêtements sans pour autant le déshabiller totalement.

Faites une nouvelle prise de la température quatre heures après pour voir si la fièvre a baissé. Lorsque la température dépasse 390° C, comprenez par là que la fièvre est élevée et que vous devrez lui administrer des médicaments prescrits par un pédiatre.

Comment faire baisser la fièvre du bébé ?

Face à la température du bébé très élevée, mais que vous n’avez pas des médicaments à lui administrer rapidement, songez à l’habiller et à le mettre dans une pièce fraîche. Veillez à ne pas couvrir le bébé de vêtements avec des manches pour pouvoir faciliter la sortie de la chaleur de son corps.

Faites la prise de la température régulièrement dans la chambre fraiche et bien aérée pour voir si la méthode fonctionne. Pour faire baisser la fièvre de votre bébé, vous ne devrez que lui porter des vêtements légers. Vous pouvez ne pas l’habiller et le laisser en body pour que sa température baisse au plus vite. Pour laisser votre enfant en body, assurez-vous qu’il soit dans une pièce non surchauffée.

Quand faut-il consulter un médecin ?

Vous pouvez soigner la fièvre de votre enfant chez vous en utilisant les méthodes décrites ci-dessus. Mais cela n’est possible que dans certaines circonstances. Sinon, consultez un médecin lorsque :

  • Votre bébé a la fièvre alors qu’il n’a pas encore six mois ;
  • Les méthodes utilisées pour faire calmer la fièvre du bébé n’aboutissent à rien ;
  • Votre bébé a des vomissements, pleure beaucoup et respire difficilement ;
  • La température du bébé est au-dessus de 40° C accompagnée d’une toux grasse ;
  • Le bébé refuse de boire ainsi que de manger.

Il y a aussi bien d’autres cas dans lesquels il vous serait crucial de consulter un médecin. Cependant, assurez-vous que le médecin à consulter est compétent et peut s’occuper convenablement du cas de votre nourrisson. Et notez que ce sont les pédiatres qui sont les mieux placés pour vous prescrire des médicaments pour contrer la fièvre de bébé qui survient la nuit.

Articles similaires

4.5/5 - (2 votes)

À voir aussi

Chimiothérapie : calendrier de disparition des effets secondaires

Il y-a-t-il un calendrier de disparition des effets secondaires de la chimiothérapie ?

Après avoir subi une chimiothérapie, savoir quand les effets secondaires disparaîtront est une préoccupation majeure …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *