Névralgie d’Arnold : existe-t-il une solution miracle ?

Que devez-vous savoir sur la névralgie d’Arnold et les solutions de traitement de ce mal ?

Entre douleurs chroniques et lancinantes, la névralgie d’Arnold est une pathologie qui peut déclencher de multiples maux. Parfois semblables à une décharge électrique, ces douleurs se ressentent généralement à l’arrière de la tête, derrière le cou et derrière les oreilles. Recherchez-vous une solution miracle contre cette maladie ? Lisez ce guide

Névralgie d’Arnold : de quoi s’agit-il ?

La névralgie d’Arnold n’est rien de plus qu’un trouble neurologique qui résulte de la compression du nerf d’Arnold. Ce problème de santé provoque souvent une douleur qui part de la zone cervicale pour se répandre vers le sommet de la tête. La névralgie d’Arnold est un malaise qui peut durer plusieurs jours et semaines.

Le cou et la tête sont traditionnellement les parties du corps les plus touchées. C’est un mal qui se caractérise par une sorte de céphalée paroxystique. Considéré comme l’une des maladies neuropathiques les plus difficiles à traiter, la névralgie d’Arnold se caractérise par une lésion des nerfs. Bien qu’il soit généralement complexe de différencier la névralgie d’Arnold des pathologies semblables comme la migraine, il existe de plus en plus des avancées technologiques qui facilitent sa détection.

Quelles sont les causes ?

Parmi les causes de la névralgie d’Arnold, on peut facilement citer les mauvaises postures prolongées et répétitives. Un accident violent peut également être à l’origine de ce problème. En cas de névralgie d’Arnold, les douleurs ressenties sont fréquemment identiques à une brûlure ou à un coup d’électricité. 

Depuis la nuque en passant par toute la partie du trajet du nerf, les douleurs peuvent très vite gagner le sommet de la tête et même le fond de l’œil si vous ne vous traitez rapidement. Les autres causes de la névralgie d’Arnold sont entre autres :

  • Une contraction musculaire ;
  • Un traumatisme local ;
  • Une arthrose des vertèbres ;
  • L’anxiété ;
  • Une hernie ;
  • Un kyste ;
  • Une malformation.

Quelles sont les solutions les plus efficaces contre ce mal ?

Il existe de nombreuses solutions pour lutter contre la névralgie d’Arnold. En voici quelques conseils pour se faire traiter.

Les médicaments contre la névralgie d’Arnold

Les meilleurs traitements contre ce mal ne font pas toujours l’unanimité auprès des spécialistes. Vous verrez certains médecins proposer des remèdes comme le massage et les exercices posturaux alors que d’autres recommanderont une prise en charge médicamenteuse.

Les remèdes pharmaceutiques qui existent contre le problème incluent les gababantines, les prégabalines et les carbamazépines. Il existe aussi des antiinflammatoires comme le paracétamol et ceux non stéroïdiens aussi. Dans certains cas, il est nécessaire de se faire administrer des injections comme la cortisone qui font office d’anesthésique local pour soulager la douleur causée par ce trouble et les spasmes musculaires aussi. 

Qu’en est-il de la kinésithérapie ?

Qu’en est-il de la kinésithérapie ?

Pour traiter efficacement les douleurs causées par la névralgie d’Arnold, votre médecin traitant peut vous recommander la kinésithérapie en plus des médicaments classiques. Ces traitements incluent des massages et des mobilisations de tout genre. En plus du kinésithérapeute, vous pourriez avoir besoin d’un ostéopathe qui devra pratiquer des techniques ostéopathiques au niveau de votre crâne et des viscères.

Quid des solutions naturelles ?

La névralgie d’Arnold peut également trouver du soulagement grâce à la médecine traditionnelle chinoise. L’acupuncture et la neuropathie, encore appelée phytothérapie, permettent souvent d’être soulagé de ce mal. Bien qu’il ne s’agisse pas de solutions définitives, ces remèdes faits maison peuvent atténuer les douleurs. Ils peuvent vous épargner de la nécessité de recourir aux injections u à la chirurgie.

Une solution naturelle que vous pouvez tester contre la névralgie d’Arnold est l’ajustement chiropratique. C’est une technique incontournable pour relâcher ses muscles et libérer la pression sur les nerfs. Dans le rang des remèdes de grand-mère se trouve aussi la curcumine qu’on retrouve le curcuma. Les Omega 3, le romarin, le gingembre et le ginkgo biloba sont aussi cités comme traitements efficaces contre cette pathologie. L’usage des huiles essentielles et le chaud permettent aussi de calmer les symptômes de la névralgie d’Arnold. 

Articles similaires

4.5/5 - (2 votes)

À voir aussi

Petit bouton blanc sur le visage qui ne part pas : que faire ?

Petit bouton blanc sur le visage qui ne part pas : que faire ?

Appelés grains de milium, les petits boutons sur le visage sont bénins, mais inesthétiques vu …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *