• 1 / 4
  • 2 / 4
  • 3 / 4
  • 4 / 4
festival
RVBn, 2ème soirée
HERMAN KOLGEN / CHDH

Trois jours pour découvrir les richesses de la création numérique et toute une génération d’artistes. Au programme de cette seconde journée : des perfermances audiovisuelles, concerts, expositions, installations interactives et improvisations collectives.

Les spectacles
Le Matrice et les élèves du CFMI
La Fabrique du CFMI
19h, Auditorium, accès libre

Les étudiants du Centre de Formation des Musiciens Intervenants sont amenés tout au long de leur formation à expérimenter pour eux mêmes des démarches artistiques qui les questionnent sur l’exercice du métier de musicien intervenant à l’école. A partir de dispositifs numériques et analogiques les plus variés possibles, le collectif Le MaTriCe les a conduit à aborder l’improvisation collective, à vivre en direct une démarche de création et à s’interroger sur la place du numérique dans leur champ d’activité professionnelle. Ils présentent le résultat de ce travail.

Herman Kolgen (Canada)
OVERLAPP + DUST
Performances audiovisuelles
20h, Auditorium, accès payant

Herman Kolgen est l’un des plus importants artistes multidisciplinaires contemporains, reconnu depuis vingt ans sur la scène internationale pour ses créations en arts médiatiques. En exploration constante, il travaille à la croisée de différents médias, élaborant ainsi un nouveau langage technique et esthétique singulier fondé sur le détournement de la perception.

Inspiré d’une photographie de Man Ray “Elevage de poussière”, Dust propose une exploration sur le changement d’état de la matière. Au seuil de l’imperceptible, des pigments sont en suspension autour d’un champ magnétique. Ils s’organisent aléatoirement en réseaux fibreux pour en devenir des composites d’une complexité hypnotisante. Les particules sonores couplées aux agrégats lumineux sont ici à une échelle où s’annulent tous les repères. Charnière entre l’invisible et le visible, la poussière devient alors un vertige et la surface vidéo une véritable accumulation en rayon X.

CHDH (Paris)
EGREGORE
Performance audiovisuelle
22h, Auditorium, accès payant

Egregore désigne une énergie produite par les désirs de plusieurs individus dans un but commun. C’est le point de départ de cette performance audiovisuelle visant à exploiter des phénomènes de mouvement de groupes. Des comportements complexes et expressifs sont générés et contrôlés grâce à un ordinateur afin d’être retranscrits en sons et en images. Une foule de particules se déploie, se réorganise, s’agence en des structures vivantes plus ou moins cohérentes, en évoluant d’un mouvement chaotique vers une cohésion de groupe. Ce projet s’inscrit dans la continuité du travail de chdh sur les instruments audiovisuels, mais vise à radicaliser la recherche.

> la distribution

Cyrille Henry et Nicolas Montgermont
Les partenaires de CHDH : Centre national de création muciale- Reims, IMAL, Centre pour les cultures et technologies numériques-Bruxelles.

L'entrée est libre et gratuite pour les expositions, les installations ainsi que les restitutions des travaux menés dans les "fabriques numériques", résidences participatives.

Tarif réduit : Plus de 60 ans, demandeurs d’emploi, abonnés Maison de la Danse, détenteurs Lyon city card, comités d’entreprise. Moins de 26 ans, lycéens de la Région Rhône-Alpes, bénéficiaires du RSA

> Les biographies Herman Kolgen et CHDH

Herman Kolgen est un des plus importants artistes multidisciplinaires contemporains, reconnu depuis vingt ans sur la scène internationale pour ses créations en arts médiatiques; il vit et travaille à Montréal. Véritable sculpteur audiocinétique, il tire ses matériaux premiers de la relation intime et organique entre le son et l’image. Il travaille à créer des objets qui prennent la forme d’installation, d’oeuvres vidéos et filmiques, de performances et de sculptures sonores. En exploration constante, il travaille à la croisée de différents médias, élaborant ainsi un nouveau langage technique et esthétique singulier fondé sur le détournement de la perception.
www.kolgen.net

Cyrille Henri, Nicolas Montgermont et Damien Henry constituent le collectif CHDH fondé en 2000. Leur travail s’oriente vers la génération de comportements complexes et la création de mouvements expressifs via le développement et l’utilisation d’outils de modélisation physique.

http://www.chdh.free.fr

 

> Le programme du 8 février

Vendredi 8

14 à 18h : Visites libres ou guidées du Parcours Sonore
18 h 30 : CFMI + Le Matrice – Auditorium
20 h 00 : Kolgen + CNSM - Overlapp, Dust - Auditorium AP
21 h 30 : Cycloïd-e – Salle Marengo + Oli_LAB, concert restitution de Fabrique, Mezzanine
22 h00 : chdh, Egregore – Auditorium AP
23 h 00 : Cycloïd-e – Salle Marengo
23 h 30 : Fin

AP: accès payant

> Les installations, expositions, restitutions Fabriques...

Toutes les installations sont en accès libre du 7 au 9 février à partir de 14h

Beam Art – Brick in the Wall
Installation, hall d'accueil

Installation interactive, dont les briques s’incrustent dans l’architecture existante et évoluent en fonction des mouvements de l’utilisateur. Immergé dans un environnement sonore et visuel, ses mouvements vont déformer les murs qui l’entourent et générer une ambiance sonore.
La restitution des travaux des résidences participatives

Cod.Act, Cycloïd-e, (Suisse)
Parcours sonore, séances régulières, espace Marengo

Un objet-spectacle, une sculpture sonore fascinante!
D’abord, le désir d’approcher des mécanismes produisant des mouvements ondulatoires visibles et de les mettre en relation avec le développement des ondes sonores. Se révèle alors une succession de mouvements imprévisibles. L’équilibre des échanges d’énergie dans les segments approche la perfection, les trajectoires se résolvent de façon étonnement juste et naturelle. Il s’agit d’Harmonie. Par sa danse fascinante et hypnotique, Cycloïd-e trace l’espace d’orbites sonores pour former une œuvre cinétique et polyphonique unique.

Scenocosme, Phonofolium (St Etienne),
Parcours sonore, espace Nobel

Phonofolium est une œuvre interactive présentant un arbuste vivant dont les feuilles réagissent aux caresses humaines par un son, un chant. Notre corps produit en permanence une aura électrostatique subtile que nous ne percevons pas. Ce nuage énergétique nous suit comme une ombre et effleure notre environnement de manière invisible. Il s’agit ici sur les ramures végétales d’offrir l’expérience sensorielle d’une relation avec un arbre réactif à notre existence qui rappelle la sienne par un cri, un chant, une vibration acoustique.
En rendant audible ce qui échappe à notre perception, Phonofolium rappelle que notre environnement est fait non pas de choses inertes, mais vivantes, réactives à notre aura biologique.

Fabien Zocco, Conversationagentconversation et Aleph (Lille),
Parcours sonore, espace Nobel

Conversationagentconversation a été pensé comme un dialogue entre deux personnages s’interrogeant sur leur propre condition. Condamné à la passivité devant l’absurdité d’un logiciel en discussion existentielle avec lui-même, le vis-à-vis humain pourra céder à l’effroi autant qu’au rire face à l’hypothèse d’une intelligence artificielle émancipée et schizophrène errant sans fin dans un questionnement autour de sa propre ontologie.

Restitution des Fabriques numériques

Adrien M. & Claire B. / Mourad Merzouki (Lyon)
PIXEL, La Fabrique du Centre chorégraphik Pôle Pik,
jeudi 7 février 20h30, Auditorium, accès libre

L’énergie de Mourad Merzouki et le pouvoir poétique d’Adrien Mondot et Claire Bardainne, artistes croisant arts vivants et numériques ont été mixés pour proposer une création inédite avec des danseurs amateurs brondillants, au cœur d’un dispositif de projection numérique unique. Un décor et une expérience vertigineux pour les danseurs…

Le Matrice (Lyon) et les élèves du CFMI
vendredi 8 février, 19h, Auditorium, accès libre
La Fabrique du CFMI

Les étudiants du Centre de Formation des Musiciens Intervenants sont amenés tout au long de leur formation à expérimenter pour eux mêmes des démarches artistiques qui les questionnent sur l’exercice du métier de musicien intervenant à l’école. A partir de dispositifs numériques et analogiques les plus variés possibles, le collectif Le MaTriCe les a conduit à aborder l’improvisation collective, à vivre en direct une démarche de création et à s’interroger sur la place du numérique dans leur champ d’activité professionnelle. Ils présentent le résultat de ce travail.

Isabelle Arvers
(Paris) - Déjoue le jeu
La Fabrique de la Cyber-base/ MJC Louis Aragon, espace Jonas

« Les accrocs aux jeux vidéo connaissent tous les « cinématiques », qui ont rapproché cinéma et jeu vidéo. Isabelle Arvers, artiste internationale maîtrisant la machinerie des jeux vidéo a appris dans cette fabrique à créer un film d’animation à partir des jeux videos, c’est-à-dire à réaliser un Machinima. Les participants nous présentent plusieurs formes interactives qu’ils ont crées lors des résidences ».

Collectif coin (Grenoble) – Crépite
La Fabrique de la Ferme du Vinatier, espace Jonas

A la Ferme du Vinatier, le Collectif Coin a sensibilisé les participants aux différents outils techniques et numériques qu’il utilise dans ses projets artistiques.
Par cette approche ludique et technique, les participants ont pu agir et interagir sur l’énergie lumineuse à travers l’ambiance sonore qu’ils ont créé lors de ces rencontres.

Le Collectif Coin est une structure artistique grenobloise attachée à la création de projets collectifs et transdisciplinaires. Elle se développe autour d’un noyau dur piloté par son directeur artistique Maxime Houot, auquel se greffent collaborateurs et forces de proposition.

Le Collectif Coin n’est donc pas, par définition, un collectif d’artistes.
Il interroge et reflète des problématiques actuelles: Individu/Collectif, Humain/Urbanité ou encore, Science/Technologie

Ses réalisations se signalent par le rapport étroit qu’elles entretiennent avec leur environnement, entendu à la fois comme lieu d’accueil et comme public récepteur.

Résolument transdisciplinaires, ses projets sont de grandes créations globalisantes mêlant les arts numériques/contemporains, la création plastique, l’installation, la performance et la musique.

Oli_lab (Lyon) – Câble ta manette et Voyage au cœur du son
du 7 et 9 février , Présentation du système tentaculaire à partir de 14h
Restitutions des Fabriques, le 7 à 19h et le 8 à 18h30 - accès libre
Deux Fabriques de la MJC Louis Aragon
Improvisation collective musicale, en Mezzanine

Musical et délirant, OLIVAR Premier d’OLI_LAB apprend à tendre les oreilles avec une énorme machine électronique et mécanique, faite de boutons et de micros, de tambours et d’ordinateurs mais aussi de beaucoup de fourrures multicolores ! Improvisations collectives amusantes des plus petits à venir écouter. Défi pour les plus grands de maîtriser « la bête » et ses tentacules, une installation électroacoustique à découvrir !

Contes (rien que) pour les oreilles, Paysage sonore
La Fabrique de l’École Jules-Ferry
Gilles Malatray (Lyon)

Avec Gilles Malatray, artiste « spécialiste en paysages sonores », Christel Bitard, intervenante musique en milieu scolaire et les enfants de l’école Jules-Ferry racontent leur journée à l’école par les sons et ambiances entendus qu’ils ont enregistrés.
Une cartographie poétique sonore à écouter les yeux grands ouverts
Avec le soutien du GMVL, Groupe des Musiques Vivantes de Lyon
http://histoirepourlesoreilles.wordpress.com

> Vidéo chdh / Cyrille Henry et Nicolas Montgermont

chdh / Cyrille Henry et Nicolas Montgermont

vend 8 fév. 2013
Espace Albert Camus
tarifs abonnement : PASS 3 SOIREES SPECTACLE 25 € / 20 € / 12 €
tarifs à l'unité : Entrée libre pour les expositions, restitutions Fabriques / Spectacle 16 € / 13 € / 9 € / chdh 9 €

prochains spectacles
Orchestre National de Lyon, Katia et Marielle Labeque
Quatuor Debussy
Gagas Délices
spectacles recommandés
La TÊte dans les étoiles
Le bonheur des uns
Variations sur le modèle de Kraepelin
partage
newsletter
Pour recevoir les informations sur nos spectacles et événements inscrivez-vous à la newsletter par mail de l'Espace Albert Camus.
contact

Offrez du spectacle !
Offrez du spectacle !